Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sortir

Publié le par Isabelle (nounou)

Cela permet de faire 1001 découvertes et 1001 activités.

 

Ce matin nous avons pu :

* Ecouter les 1ers oiseaux qui chantent,

* Discuter avec la marchande de sucre d'orge qui a 93 ans et est toujours bon pied bon oeil,

* Voir les fleurs qui poussent,

* Observer le monsieur qui coupe le haut du séquoia,

* Jouer avec les copains au soleil,

* Ramasser des bâtons, des cailloux,

* Dire bonjour aux messieurs-dames qui se promènent eux aussi,

* Regarder les camions, pelleteuses et autres engins de chantier qui s'affairent partout dans notre commune.

 

Quelles richesses nous apportent nos sorties!!

 

Publié dans Sorties

Partager cet article

Repost0

Pourquoi il est important d’employer des mots d’adulte quand on s’adresse à un enfant

Publié le par Isabelle (nounou)

 

Je vous partage un article que j'aime lire et relire!!

Publié dans Documents pro

Partager cet article

Repost0

Menus du 17 au 21 Février 2020

Publié le par Isabelle (nounou)

Lundi 17/02/2020

 

Rôti de porc aux oignons

Champignons de Paris

Marrons

Yaourt nature

Orange

 

 ~~~~~~

 

Mardi 18/02/2020

 

Pintade fermière

Tomates*

Pâtes

Pavé d'affinois

Clémentine

 

 ~~~~~~

 

Mercredi 19/02/2020

 

Poulet

Endives*

Pommes de terre

Fromage blanc nature

Pomme

 

 ~~~~~~

Jeudi 20/02/2020

 

Knackis de volaille

Courgettes jaunes*

Céréales

Petits suisses au fruit

Banane

 

 ~~~~~~

 

Vendredi 21/02/2020

 

Filet de julienne

Polenta

Brocolis ~~BIO~~

Yaourt à la grecque

Poire

 

 ~~~~~~

 

* de notre potager / verger

Publié dans Menus

Partager cet article

Repost0

Places disponibles

Publié le par Isabelle (nounou)

Je propose à partir de juillet 2020:

* une place à plein temps.

* une place à temps partiel : en journée le lundi et le mercredi et les matins le mardi ou le jeudi et aussi le vendredi.


Places sans condition d'âge

J'habite Châtel-Guyon (63)


N'hésitez pas à me contacter!!

Partager cet article

Repost0

6 règles d’or et 6 formulations à bannir de notre vocabulaire pour une éducation bienveillante

Publié le par Isabelle (nounou)

1 – Distinguer l’enfant de ses actes.

Pour ne plus dire : “Tu es infernal !” Jean a 4 ans. Lors d’un repas de famille, il verse le contenu de la salière dans son verre. Son grand-père réagit : “Tu ne fais vraiment que des bêtises ! Quel idiot !” Jean se fait tout petit sur sa chaise. Ce qu’il entend, c’est “Je suis nul.” Or, ce qui est incriminé, ce n’est pas lui, mais ce qu’il a fait. Il faut avoir la vigilance de distinguer les deux : “Ah, tu observes le sel se dissoudre dans l’eau ? C’est intéressant, hein ! Par contre, manger trop de sel n’est pas bon pour la santé, et je t’ai expliqué qu’il faut attendre la fin du repas pour jouer. Va jeter ton eau dans l’évier.” Détail de langage ? Les conséquences sur l’estime de soi sont cruciales. Jean se sent respecté, car l’adulte considère sa curiosité naturelle et son aptitude à réparer ce qu’il a fait. À l’inverse, en utilisant sans nuances le verbe être (“Ma fille est capricieuse, mon fils est égoïste…”), on enferme les enfants dans une fausse vision d’eux-mêmes, qu’ils vont ensuite s’ingénier à confirmer. Pour faire court, un enfant “terrible” fera tout pour le rester .

 

2 – Fixer les règles à l’avance.

Pour ne plus dire : “Combien de fois faut-il le répéter ?” Alice et Marina ont 3 ans. Leurs parents sont invités avec elles à un apéritif. Arrivées chez leurs hôtes, les deux sœurs entament une course-poursuite autour de la table basse et escaladent les fauteuils. Leur papa se fâche très fort. Mais à bien y réfléchir, avait-il pris le temps, à l’avance, d’exprimer ce qu’il attendait de ses filles dans ce type de situation ? Elles ne pouvaient pas forcément le deviner. Ce qui paraît évident aux adultes ne l’est pas toujours pour les petits. Et plutôt que de réagir alors que la “bêtise” a déjà été faite, il faut essayer de l’anticiper, en fixant les règles à l’avance : “Nous allons au supermarché. À l’intérieur, on marche tranquillement à côté du Caddie. Et quand vous insistez pour acheter des choses, cela me gêne.” Ou encore : “Pour te servir des jouets de ton frère, tu dois d’abord le lui demander.” Vous avez l’impression de répéter toujours les mêmes consignes ? Normal ! Avant 6-7 ans, les enfants ne sont pas capables d’intégrer les règles définitivement.

 

3 – Exprimer les interdits de façon positive.

Pour ne plus dire : “Ne crie pas !” Faites le test. Au lieu de crier : “Ne cours pas !”, dites plutôt : “Marche !” Vous verrez, ça… marche ! Car dans l’injonction “Ne cours pas !”, un cerveau tout jeune entend avant tout le verbe courir : “cours !” Mieux vaut s’entraîner à dire ce que l’on a le droit de faire, plutôt que souligner ce que l’on n’a pas le droit de faire.

 

4 – Reconnaître les émotions de l’enfant.

Pour ne pas dire : “Ce n’est rien !” Elena a 3 ans. Depuis le retour de la garderie, elle est irritable. Et quand elle tombe dans le couloir, c’est la crise. Elle tempête, elle hurle, et tend les bras vers sa maman. En quoi le classique : “Ce n’est pas grave, t’as pas mal !” serait-il consolateur ? Bien sûr que c’est grave, bien sûr qu’elle se sent mal ! Pourquoi nier son ressenti ? La prendre dans ses bras en constatant simplement : “Tu es tombée. Tu as mal. Tu pleures. Tu es en colère” lui prouve qu’elle est écoutée, comprise, respectée. Et… ses larmes sèchent beaucoup vite. Cela vaut aussi pour nous : plutôt que d’exploser et jeter sa colère à la tête de l’enfant en hurlant : “Tu es impossible !”, parlons à la première personne, en nous contentant de constats et en rappelant les règles : “Je suis énervé de voir que tu continues de sauter sur le canapé. Le canapé est fait pour s’asseoir.”

 

5 – Ne pas voir d’intention là où il n’y en a pas.

Pour ne plus dire : “Il me fait un caprice !” Quand un de ses enfants se roule par terre, Gaëlle ne se demande plus s’il “fait un caprice” mais se pose d’autres questions : “Lequel de ses besoins n’est pas rempli ? Son besoin d’affection ? De repos ? Les règles n’étaient pas claires… ?” Peu à peu, l’enfant apprendra à reconnaître et exprimer ses émotions et ses besoins. Pour les y aider, Lucie invite ses garçons à utiliser un code couleur, en choisissant des crayons : rouge, pour la mauvaise humeur, orange, pour la contrariété, vert, tout va bien. Au retour de l’école, cela lui permet de prendre la température sans grands discours.

 

6 – Être souple en maintenant le cadre.

Pour ne plus dire : “C’est comme ça et pas autrement !” «Quand un de mes fils ne voulait pas aller au bain, relate Lucie, avant, je disais : “Tu y vas tout de suite ou tu files dans ta chambre.” Maintenant, je dis : “Tu peux encore jouer, mais quand la grande aiguille sera sur le 3, tu vas dans le bain.» Cette alternative est acceptable pour tout le monde et elle a l’avantage de mettre l’enfant dans une position active. Un point de vue que partage Gaëlle, mère de trois enfants. “Avant, quand j’avais dit non, je ne revenais pas dessus, pour ne pas perdre la face. Mais en fait, on ne perd rien à revenir sur quelque chose. Mes enfants savent très bien distinguer les choses sur lesquelles je ne transige pas : on donne la main pour traverser la rue, etc.” Cela vaut parfois la peine de se demander pourquoi on impose notre volonté à nos enfants. Pull orange ou pull rouge, quelle importance, finalement ?

 

(Source Pomme d'api)

Publié dans Documents pro

Partager cet article

Repost0

Menus du 10 au 14 Février 2020

Publié le par Isabelle (nounou)

Lundi 10/02/2020

 

Rôti de dinde

Butternut

Paillasson de pommes de terre, gruyère et échalotes

Petit suisse nature

Banane

 

 ~~~~~~

 

Mardi 11/02/2020

 

Saucisson de Lyon brioché

Haricots verts

Fromage blanc nature

Kiwi

 

 ~~~~~~

 

Mercredi 12/02/2020

 

Poulet

Pâtes

Tomates*

Brie

Pomme

 

 ~~~~~~

Jeudi 13/02/2020

 

Boudin aux oignons et aux pommes

Purée de pommes de terre

Fromage blanc nature

Clémentine

 

 ~~~~~~

 

Vendredi 14/02/2020

 

Courgettes jaunes* et vertes*

Mélange de céréales ~~BIO~~ (orge, pois cassé, épeautre)

Filet de julienne

St Nectaire

Orange

 

 ~~~~~~

 

* de notre potager / verger

Partager cet article

Repost0

Empiler ou mettre côte à côte

Publié le par Isabelle (nounou)

Ce matin, j'ai sorti les kapla.

Ceux en couleurs ont eu beaucoup plus de succès que ceux en bois brut!

Adèle les a mis les uns A COTE des autres.

Anaë a fait des tours en les empilant les uns SUR les autres.

 

Publié dans Jeux, Motricité

Partager cet article

Repost0

Menus du 3 au 7 Février 2020

Publié le par Isabelle (nounou)

 

Lundi 03/02/2020 (Menu de la Chandeleur)

 

Crêpes jambon/fromage

Yaourt nature

Compote

Crêpe à la confiture d'abricots

 

 ~~~~~~

 

Mardi 04/02/2020

 

Nouilles chinoises

Haricots verts

Lapin en cocotte à la moutarde, olives vertes et lardons de volaille

Petits suisses au fruit

Orange

 

 ~~~~~~

 

Mercredi 05/02/2020

 

Veau hâché

Tomates*

Pâtes

Fourme d'ambert

Cerises*

 

 ~~~~~~

Jeudi 06/02/2020

 

Carottes

Gratin de Pommes de terre

Rôti de porc

St Nectaire

Pomme

 

 ~~~~~~

 

Vendredi 07/02/2020

 

Filet de poisson

Epinards

Riz basmati

Fromage blanc nature

Kiwi

 

 ~~~~~~

 

* de notre potager / verger

Publié dans Menus

Partager cet article

Repost0